Salut à tous,

A l’approche des fêtes on vous a planifié un article pour réaliser une bûche de Noël. Je vous entends déjà dire « Encore ?! Merde alors ils ne se foulent pas chez BTTC !  » Et vous  auriez raison, quoique cette fois-ci l’idée fut de faire mieux que la tentative de l’année dernière et surtout de rattraper l’article ultra escroc d’un certain monsieur aux fourneaux 🙂 🙂 🙂

Pour cette bûche 100% Bio 100% fait maison je vous raconterai mes galères (OMG y’en a eu plein) et mes astuces. Et pour vous mettre l’eau à la bouche durant la lecture (enfin j’espère)la photo du résultat (quasi sans déco, vous verrez pourquoi plus loin)

Bûche glaçée façon Tiramisu fantaisie

Bûche glaçée façon Tiramisu fantaisie

Ce qui n’a pas marché l’année passée

L’année dernière la bûche qui a fait l’objet du premier article de la série Noël (oui oui on vous en sortira une chaque année jusqu’à ce qu’elle soit parfaite) avait pas mal de défaut.

  1. La bûche était moche : Quand on est pas patient on rend un travail bâclé
  2. La mascarpone ne tenait pas : Les framboises fraîches ont rendu trop d’eau
  3. Le glaçage n’avait pas l’aspect voulu : En même temps pour le tempérage vaut mieux avoir un thermomètre !

Bref ces ratés m’ont servis de leçon et j’ai voulu retenter l’expérience.

Ce qui n’a pas marché cette année

Et oui des ratés il y en a encore eu.
  1. Le tempérage honnêtement je ne maîtrise toujours pas
  2. Quand on utilise de la levure mieux vaut éviter de se tromper et d’utiliser de la levure boulangère : Ben oui ça lève pas en cuisson, ça lève en pousse. Je vais poursuivre le type qui a fait le packaging de la levure car la différenciation est très difficile.
  3. Quand on fait fondre du chocolat blanc faut toujours avoir les deux yeux au dessus de la casserole, le chocolat blanc c’est du beurre de cacao et du sucre : en deux secondes ça crame. Résultat t’as un gros bloc tout dur et tout noir au fond de la casserole avec une barre de pâtissier fondue en plein milieu (désolé maman que tu l’apprenne en lisant).
  4. Quand on fait un caramel, même si j’ai du l’écrire 3 ou 4 fois dans mes articles, on ne doit JAMAIS le remuer. Ben bibi l’a fait et j’ai tout cramé !
Mais j’ai trouvé des astuces 🙂
  1. Le tempérage du chocolat c’est galère de chez galère. A 55° je suis désolé Mercotte mais mon chocolat ne fond pas il fait du pâté !!!!! Alors j’ai rattrapé le coup comme pour un fondant : J’ai fait fondre mon chocolat avec une noix de beurre et j’ai remué comme jamais. J’ai versé ma sauce sur la bûche et ça a tenu et c’était tout lisse.
  2. Pour la levure il n’y a qu’une astuce : LIRE l’étiquette.
  3. Une plaquette de chocolat blanc qui crame ça fout un peu les boules, heureusement qu’il y en avait 2 dans le paquet. Je l’ai fait fondre au bain marie, bon c’est hyper long mais le résultat attendu est au rendez-vous.
  4. Bon le caramel t’as beau le répéter mais y’en a qui remue toujours…

Bon maintenant que vous êtes au courant de ce qu’il ne faut pas faire, on peut passer à la recette.

La ricetta !

La bûche BTTC cette année aura des couleurs italiennes car d’inspiration Tiramisu. Je m’explique: Sur la base d’une génoise imbibée de plusieurs expresso ristretto  (on ADORE le café fort) j’ai déposé de la mascarpone au chocolat blanc. Avant de refermer la bûche j’ai déposé un insert caramel croquant au beurre salé. J’ai soudé le tout au chocolat noir. Plus fat que la framboise hein ^^

La génoise :

Easy baby, enfin sauf si tu te trompes de levure…

Pour une bûche d’environ 40 cm de long

  • 120g de sucre
  • 80g de farine
  • 3 oeufs
  • De l’extrait de vanille (3/4 gouttes)
  • 1 sachet de levure

Battre tous les ingrédients dans un saladier, poser sur une plaque avec papier sulfurisé et cuire entre 15 et 20 minutes à 175°

La mascarpone :
  • 150 g de mascarpone (avec 200 g j’en ai eu trop)
  • 2 œufs
  • 30g de sucre
  • 100g de chocolat blanc fondu
  • Une pincée de sel

Monter la mascarpone avec le sucre et les jaunes d’œufs. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement à la mascarpone. Ajouter le chocolat fondu et légèrement refroidi et battre le tout au moins 3 minutes.

img_7093img_7104

L’insert caramel :
  • 1 grosse noix de beurre
  • 20 g de sucre
  • 2 tours de moulin à gros sel

Faire fondre tous les ingrédients à feu doux sans jamais remuer. Quand ça bulle on verse sur une plaque froide (idéalement du métal) et on travaille très vite le caramel pour en faire un tube de 40 cm de long. Attention ça brûle et après c’est très fragile. (j’ai cassé le mien snif)

img_7100

Le glaçage :

Là dessus j’ai tout dit dans mes astuces alors bon courage 🙂

Voilà la bûche est finie, reste à décorer, la mienne ce n’est pas encore le cas, je le ferai le jour J à Noël et si vous êtes sages j’enverrai une photo. En attendant la dame se fait désirer dans le congélo.

Bonne fêtes à tous !

Toutes nos recettes ici

Sam, en direct du sud, pour BTTC.

 

 

Sam

Auteur pour BackToTheClassics.com,

Passionné de cuisine et musique, c'est tout naturellement que vous trouverez des articles sur ces sujets. La cuisine m'anime tous les jours à la maison comme au boulot. Tout comme la musique c'est un art qui se partage c'est donc avec plaisir que je vous transmets mes expériences.

Un peu touche à tout comme Marc il sera possible de trouver d'autres articles sur le bricolage ou la déco...

Les derniers articles par Sam (tout voir)

Partagez !