Le café, ça mouline

Bonjour à tous, fans de BTTC,

Aujourd’hui, j’aborde une thème que je n’ai pas encore lancé ici, mais qui rejoins mon amour des bonnes choses et du vintage.

Le bon café, et comment l’obtenir chez soi. petit indice: Ce premier article sur le sujet, parlera de ça:

IMG_20151030_171008

évidement je ne parlerais pas de TOUT les éléments qui font un bon café, notamment parce que je ne connais pas grand chose au procédé de torréfaction (bien que je commence à accumuler des connaissances à force de me renseigner), mais ça sera certainement pour une prochaine fois.

Le but ici c’est de montrer comment j’obtiens un bon café à la maison. Et principalement, pourquoi avoir un moulin et moudre son café à la demande est important (pour un bon café ^^)

Il ne s’agit bien sûr que de MON analyse et mes arguments, comme pour le rasage et mes futurs articles sur des points de vues, je comprends parfaitement que certaines personnes mettent leurs priorités autre part et que avoir un café en 30 secondes passe avant avoir le meilleur café possible.

Le principal ennemi du bon café, c’est l’oxydation.

Un super café que l’on mout et laisse à l’air libre quelques heures va prendre un gout d’oxydation (un peu métallique), rien de pire quand un café est bien rond et chaud. Ça laisse un sale arrière gout et c’est dommage.

Ce n’est pas pour rien que le moulin fait son retour dans les machines à expresso grand public (vous remarquerez qu’il n’a jamais quitté le monde professionnel), et que les professionnels du café recommandent toujours l’utilisation d’un moulin.

C’est assez simple à comprendre et c’est l’exacte même raison pour laquelle l’on recommande les moulins à épices. La mouture du café libère les arômes, arômes qui vont ensuite petit à petit disparaitre par le séchage de l’huile du café, et le contact de l’air. Plus le temps entre la mouture et le passage du café est court, et plus l’on aura une richesse du goût.

C’est assez dommageable d’ailleurs car c’est souvent la rondeur en bouche du café qui disparait en premier. D’ailleurs les producteurs de café l’on bien compris car les paquets de café moulus sont vendus sous vide d’air, afin de minimiser la perte de saveur, du moins jusqu’à l’ouverture.

Bon je pense que j’ai pas mal défendu mon point, je ne vais pas marteler plus longtemps. Je vais simplement vous aider à vous retrouver dans les différents types et modèles en vous donnant les quelques bases pour choisir un bon moulin à café.

Déjà il faut savoir que on ne va pas moudre de la même manière selon qu’on va faire un café au filtre, au piston, en espresso, ou même à la turque.
La taille des grains va différer parce que le mode d’infusion va changer. Sans faire un cours sur l’infusion du café, on va simplifier en disant que le café à la turque est moulu extrêmement fin, l’espresso très fin, le café filtre plutôt épais et le piston épais.

Vous n’aurez certainement qu’une ou deux de ces machines mais l’important est de savoir que la phrase : « plus s’est fin mieux c’est » est débile. Une mouture espresso avec une cafetière à piston vous donnera un café probablement brûlé et plein de café dans les dents (jacquouille style).

Il y a trois grand types de moulin à café:

A lames : moulin-a-cafe-professionnel-cuisinier-ksw-1021-inox-501021-en-acier-inoxydable-lameressemble un peu à un blender, va venir couper les grains de café en morceaux dont la taille sera quand même assez épaisse et la régularité carrément pas régulière ^^.
Ce type de moulin est à réserver au cafetières à filtre ou à piston. La taille de la mouture n’est pas réglable et ils sont presque tous électriques.

 

– A meules coniques: meule coniqueC’est le modèle le plus courant pour un moulin pour particulier. Il se compose de deux cônes d’acier ou de céramique qui s’emboitent l’une dans l’autre. L’une comprends des trous de la forme d’un grain de café et l’autre d’une « râpe ». Le grain viens se caler entre les deux et se fait réduire en poudre.
Ces meules sont réglables. En les rapprochant l’une de l’autre, on épaissit ou affine la mouture.

– A meules Plates : meule plateCe modèle est souvent utilisé dans les moulin professionnels, car il peut moudre une grande quantité de café sans s’user (trop), ni chauffer le café lors de la mouture. reste assez rare pour les particuliers, car il est assez cher de faire des meubles plates faisant un résultat homogène. Ce modèle est également réglable très précisément, et est souvent électrique.

Comme vous vous en doutez, je préconise un moulin à meules coniques, et je suis plutôt fan du manuel, car je déteste le bruit du moulin électrique, et ce n’est pas les 15 secondes de mouture matinale qui vont représenter un réel effort.

Question look, je dirais qu’il y en a pour tous les goûts. J’ai personnellement un modèle ancien en bois (acheté en brocante), dont j’adore le look, et qui a l’avantage d’être entièrement démontable pour nettoyage.

D’une autre coté, l’acier nécessite de l’entretien (une fois ou deux par an), pour éviter la rouille.

Il existe des modèles de ce type chez Peugeot essentiellement (mais cher), le mien est un Cyrus, mais marque passé à la trappe il me semble. Sinon profitons de la modernité pour du verre et acier inox ^^.

Quelques modèles parmi tant d’autres :

moulin hario manuel meules coniques en céramique

moulin hario manuel meules coniques en céramique

moulin mellita meules plates

moulin mellita meules plates

 

 

 

 

 

 

 

Et en bonus, voila mon petit rituel du matin pour me faire mon bon espresso, tout frais et tout chaud. vivement demain matin ^^.

IMG_20151030_170941

On met les grains de café

On vérifie la mouture

On vérifie la mouture

IMG_20151030_171426

On moud juste ce qu’il faut (ce qui reste va s’oxyder et donc être jeté, ça serais dommage)

IMG_20151030_171508

On remplis le filtre à ras bord

IMG_20151030_171535

On tasse.

IMG_20151030_171557

Dans le porte-filtre

IMG_20151030_171621

On laisse couler environ 8 secondes (25 pour un filtre non pressurisé, mais on y reviendra)

IMG_20151030_171817

Et on range, pour pas se faire gronder par Madame

Et voila, merci à tous pour votre lecture. N’hésitez pas à partager, commentez si vous avez des questions ou si vous voulez d’autres articles en rapport avec le café.
Je ne vous ai évidement parlé que des faits palpables dans cet article, mais croyez moi, la raison pour laquelle je mout tous les matins, c’est surtout pour l’odeur du café fraichement moulu. C’est le paradis.

Caféineusement vôtre.

Marc pour BackToTheClassics

Suivez-moi !

Marc

Admin et auteur chez BackToTheClassics
Créateur et Auteur de BackToTheClassics.com,
Je suis à la recherche de choses a faire avec mes mains, amateur d'informatique, de musique, de bricolage, de cuisine et de bidouillages en tout genre.
J'aime beaucoup les lames (couteaux, rasoirs) et je m’intéresse beaucoup à la manière dont sont faites les choses (préparations, artisanat...).

Sinon professionnellement je suis consultant fonctionnel en Systèmes d'informations, et accessoirement, je suis guitariste, chanteur, et amateur de soirées entre amis.
Suivez-moi !
Partagez !

Précédent

Vôtre BTTC : La Pumpkin Pie de Mélanie Pailles

Suivant

BTTC arrive sur Youtube

  1. clementine.grosjean@gmail.com'

    Clémentine

    Il n’y a pas photo entre un café moulu et un tout prêt en dosette ! Essayez les amis^^

  2. chris.samseca@gmail.com'

    coquerel

    Bonjour, le café moulu au moulin manuel de grand mère est excellent de par ses arômes mais le prendre bio est bien meilleur.

Dites-moi ce que vous en pensez :

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén