Ces femmes qui ont marqué la musique

Bonjour à tous,

Dans BTTC on reparle musique, la fois dernière c’était les supers groupes, aujourd’hui on va s’intéresser aux femmes qui ont marqué l’histoire de la musique. Après avoir fait le tour sur nos playlists je me suis  rendu compte que les femmes n’avaient pas tellement été mises à l’honneur. Mea culpa, de ce fait je préfère réagir avant l’arrivée des Femen 😉

Place aux dames donc et laissez-vous bercer par leurs voix envoûtantes.

 

Des femmes qui ont chanté il y en a eu et il y en aura encore, la sélection a été très rude pour pouvoir vous sortir le meilleur en restant dans l’esprit BTTC (vous devez commencer à connaitre nos goûts désormais) ^^.

Bon en fait on s’est permis quelques petits écarts pour vous proposer tous les styles et mettre  à l’honneur les dames qui ont compté et qui je l’espère compterons (pour certaines) dans l’histoire de la musique. On appréciera plus le talent de ces femmes, et ce qu’elles ont pu et peuvent encore représenter, que leur musique car ça c’est c’est une affaire de goûts.

En essayant d’avancer chronologiquement vous (re)découvrirez des artistes (au féminin bien sûr),  leur petite histoire et une de leurs chansons.

Bonne écoute.

 

  • Billie Holiday : Strange Fruit.

En musique, on attribue souvent la consommation d’alcool et la prise de stupéfiants à un comportement rock & roll: BALIVERNES. Cette attitude tire ses origines dans le blues et le jazz, Lady Day Aka Billie Holiday en est l’exemple parfait. La dame qui se disait elle-même esclave de la drogue, en arrive à la fin de sa carrière à oublier les textes de ses chansons, à se tromper de rythme et surtout à  venir en retard à ses représentations. Ce laissé aller a bien entendu affecté la voix de la dame qui lors des ses derniers enregistrements a besoin d’un verre de gin pour s’éclaircir la voix.

Billie n’est pas à proprement dit une chanteuse, c’est une musicienne vocale dont l’instrument est souvent à contretemps, son timbre quelque peu enroué a fait tout son charme et son unicité.

Le morceau que nous avons choisi, Strange Fruit est une une chanson qui a à la fois fait scandale et fut un immense succès. Dans une Amérique sudiste raciste il n’est pas rare que les gens à la peau noire soient lynchés puis pendus aux arbres avant d’être brûlés ou lapidés. Le premier vers de la chanson vous donne le ton Southern trees bear a strange fruit (Les arbres du sud portent un étrange fruit).

Afficher l'image d'origine

Billie Holiday

  • Ella Fitzgerald : Flying Home.

La reine du scat et de l’improvisation, c’est aussi l’une des premières dames dans le jazz vocal. Celle qui a gagné 13 Grammy Awards a eu une carrière remarquable aux nombreux succès et des collaborations avec des artistes tels que Louis Armstrong et Duke Ellington.

Dans un registre un peu plus joyeux que Billie Holiday, La première dame de la chanson (First Lady Of Song) a inspiré beaucoup d’autres acteurs du monde de la musique comme en France avec France Gall qui lui dédie Ella elle l’a.

Ella Fitzgerald est tout autant chanteuse que musicienne vocale capable de chanter sur trois octaves., célèbre pour ses improvisations notamment sur scène lorsqu’elle est soudainement prise de trous de mémoire. On vous laisse juger son talent dans un style Bebop avec Flying Home

Afficher l'image d'origine

Ella Fitzgerald

  • Edith Piaf : La Vie En Rose.

La môme Piaf, descendante d’une famille du monde du spectacle est née et a grandi dans la misère. Après avoir été élevée auprès des prostituées elle finira dans la rue pour interpréter des airs populaires et c’est ainsi qu’elle se fera remarquer.

En musique elle rencontrera les succès, en France et aux Etats-Unis. Sa vie sera à de nombreuses reprises tourmentée : La perte de sa fille, la perte de son amant, de nombreuses aventures sans succès, sa maladie la polyarthrite et une addiction à la morphine. Tous ces malheurs ne l’empêcheront pas de chanter l’un de ses plus grands succès, une chansons maintes fois reprise : La Vie En Rose bien évidemment en playlist.

On doit notamment à Edith Piaf le lancement de carrière de plusieurs artistes comme Yves Montand, Georges Moustaki et Charles Aznavour, son talent a aussi permis de sauver de la faillite l’Olympia qui aujourd’hui diffuse toujours.

Afficher l'image d'origine

Edith Piaf

  • Etta James : All I Could Do Was Cry.

Etta James fait ses débuts dans la chanson avec The Creolettes un trio féminin qui deviendra The Peaches sous la houlette de Johnny Otis qui contribuera au succès du groupe et plus particulièrement d’Etta James, en effet, le premier album sera intitulé « Etta James », les deux autres chanteuses seront créditées comme choristes. Talentueuse dans un registre R&B ses influences viennent principalement du Blues. Sa dépendance à l’héroïne lui causera pas mal de soucis et enverra son mari en prison pour possession.

Etta James commence sa carrière au milieu des années 50 mais ce n’est vraiment qu’au cours des années 1990 qu’elle trouve reconnaissance auprès du public et reçoit de nombreuses récompenses. A cette même période elle est suivie sur scène par ses deux fils, l’un à la batterie, l’autre à la basse.  En 1995 elle est remarquable pour son interprétation de plusieurs titres de Billie Holiday : Mystery Lady: Songs of Billie Holiday

En Playlist All I Could Do Was Cry, un titre purement R&B (le vrai R&B ^^ ) qui failli être récompensé en 1961.

Afficher l'image d'origine

Etta James

  • Nina Simone : Ain’t Got No, I Got Life.

Nina Simone est autant connue pour son talent que pour ses activités de militante. La dame qui touche à beaucoup de styles : classique, jazz vocal, R&B, soul, gospel… n’hésite pas à passer des messages dans ses chansons, messages qui influenceront les militants pour les droits civiques des noirs dont elle-même est engagée dans la mouvance.

Nina Simone est mondialement connue pour avoir interprété Feeling Good, hit repris par foule d’artistes (Muse par exemple) et chanté au moins deux fois par an dans les télé-crochets. Cependant c’est une autre chanson qu’on a voulu mettre en avant : Ain’t Got No, I Got Life, un titre goovy et funky dont les paroles laissent prétendre un message d’espoir, de paix et d’antiracisme.

Elle prônait la violence et la lutte armée pour que les droits des noirs soient reconnus. En revanche elle n’était pas raciste. Nina Simone a beaucoup influencé et influence encore tant pour sa musique que pour son état d’esprit. Une grande dame et artiste qui à sa place dans les écrits du BTTC.

Afficher l'image d'origine

Nina Simone

  • Julie London : Cry Me A River.

Julie London tient sa fibre artistique de ses parents alors chanteurs et danseurs. Elle fera ses début en chantant dans les programmes radio où apparaissaient ses parents. Mais avant de réellement faire carrière dans la chanson, Julie London avait déjà tourné 20 films, son physique de Pin Up ayant beaucoup compté. Son plus grand succès musical fut l’interprétation de Cry Me A River.

Julie London  est surtout connue pour sa voix grave et sensuelle ainsi que sa plastique. C’était la femme multi-talent des années 50.

Afficher l'image d'origine

Julie London

  • Aretha Franklin : Respect.

Chanteuse de Soul et R&B, Aretha Franklin débute sa carrière en 1956 et n’a alors que 14 ans et sera bientôt maman. Sa carrière ne décolle cependant que vers la fin des années 60 elle sera alors surnommée « The Queen Of Soul ».

C’est d’ailleurs en 1968 qu’elle interprète un tube d’Otis Redding : Respect. Le succès est au rendez-vous et la chanson sera récompensée à deux reprises : Meilleur enregistrement R&B interprété par une femme et  meilleure performance vocale par une femme dans la catégorie R&B. Sa voix ne peut être remise en question, en témoigne son classement fait par Rolling Stone Magazine concernant les meilleurs chanteurs de tous les temps : Aretha Franklin s’y place première.

Elle détient deux records : 11 victoires en tant meilleure performeuse dans la catégorie R&B et c’est l’artiste féminine ayant vendu le plus de vinyles. Plus de 75 millions d’albums ont déjà été vendus. Elle est également la première femme à être introduite au rock & roll hall of fame.

Afficher l'image d'origine

Aretha Franklin

  • Tina Turner : Proud Mary.

Tina  fait ses débuts vers la fin des années 50, ce n’est qu’au moment où elle rencontre Ike Turner, son futur époux, que sa carrière prend un tournant majeur. Accompagné par son mari à la guitare et suivi par les Ikettes, des choristes et danseuses, Tina Turner se livre à des performances scéniques incroyables, des véritables shows à l’américaine dont peu ont le secret.

Un de ses plus grands succès a été Proud Mary, une reprise de Creedence Clearwater Revival. (En playlist on vous a mis une version live de 2009, Tina a alors 70 ans et pète encore le feu). Le duo Ike et Tina marche du tonnerre mais tout n’est pas rose sur la route du rock. En effet, Ike est accro à la coke, le mari ,manager et directeur artistique dirige avec poigne la carrière de sa femme qui reçoit souvent des coups. La dégradation de leur relation et le comportement violent de Ike n’apportera que du discrédit à la chanteuse qui fini par tout quitter en 1976.

Elle ne reviendra sur le devant de la scène qu’au début des années 80 en cartonnant dans un premier temps en Europe et ce sera l’explosion en 1984 avec What’s Love Got To Do With It. Cette année-là Tina aura tout raflé : Meilleure chanson, meilleur album, meilleure chanteuse rock et meilleure chanteuse pop.

Afficher l'image d'origine

Tina Turner

  • Janis Joplin : Peace Of My Heart

Janis Joplin a eu une carrière ultra courte mais on en parle encore aujourd’hui. Arrivée dans le showbiz’ en pleine période flower power et hippie, son style rock psyché et acid rock a fait fureur notamment en live comme à Woodstock en 1969 avec son groupe le Kozmic Blues Band.

Contemporaine de Jimi Hendrix, Jim Morisson et Brian Jones elle a en commun le comportement addictif (alcool, amphétamines et héroïne) et la mort tragique à l’âge de 27 ans qui contribua à créer le Club des 27 qui regroupe les artistes célèbres morts à l’âge de 27 ans tels ceux cités précédemment. Font également parti de ce club Kurt Cobain et Amy Winehouse dont on parlera plus tard.

Janis Joplin fut remarquable pour sa voix et ses prestations scéniques bien que souvent stone ou ivre elle s’en tirait toujours.  Très ouverte d’esprit elle eut de nombreuses relations avec des hommes et des femmes qu’ils/elles soient blancs ou noirs.

Afficher l'image d'origine

Janis Joplin

  • Whitney Houston : I Will Always Love You.

Whitney Houston grandit dans un milieu musical mais c’est dans le mannequinat qu’elle fait ses débuts.  Son premier album éponyme sort en 1985 et sera disque de diamant  avec plus de 13 millions de ventes rien qu’aux Etats-Unis. Dès lors deux ans de tournée s’enchaînent pour revenir ensuite en studio d’où sortira Whitney, le second album dont 7 titres (I Wanna Dance With Somebody en pôle position) seront classés au top 40 US, un record inégalé.

Dans les années 90 elle se lance dans le cinéma et en 1992 sort Bodygard dont l’excellentissime I Will Always Love You sera la bande originale. Le titre sera classé numéro 1 toute l’année dans de nombreux pays. Whitney Houston aura bientôt trente ans.

La suite de la carrière de Whitney Houston est moins riche malgré les nombreuses collaborations, tournées et  compilations. En 1992 elle s’était mariée à Bobby Brown lequel l’initia à la consommation de stupéfiants. En 2006 après avoir subi les violences et la drogue de son mari, Whitney décide de divorcer et te retourner en studio mais la voix de cette dernière n’est plus au rendez-vous et elle ne décrochera jamais de la dope. Elle meurt en 2012 noyée dans sa baignoire après avoir trop abusé de cocaïne.  On n’oubliera pas sa magnifique voix et sa capacité à changer de registre, à vous d’apprécier avec  I Will Always Love You.

Afficher l'image d'origine

Whitney Houston

  • Celine Dion : Pour Que Tu M’aimes Encore,

Céline Dion comme plusieurs des dames de cet article a grandi avec la musique, ses 13 frères et sœurs jouant tous d’un instrument. En 1980 elle fait ses débuts au Québec grâce à René Angélil son imprésario et futur époux récemment décédé. Elle enchaîne assez rapidement les albums et les succès mais reste principalement connue au Québec et en France.

Ce n’est qu’en 1987 lorsqu’elle signe avec CBS (aujourd’hui Sony Music) que sa carrière internationale prend forme, la québécoise qui ne chantait alors qu’en français prend des cours d’anglais. Unison, son premier album anglophone sort en 1990, mais ce n’est qu’au second album anglophone, Céline Dion, que le succès se fait sentir avec notamment le titre The Beauty And The Beast, la BO du Disney La Belle Et La Bête.

En 1995 l’album d’Eux, écrit par J.J. Goldman est l’album francophone le plus vendu de l’histoire et restera 44 semaines numéro 1, cet album contient notamment un tube phare de Céline Dion : Pour Que Tu M’aime Encore, en écoute dans la playlist.

En 1997 elle interpréte son tube le plus connu : My Heart Will Go On qui est également la B.O. du film Titanic. Céline Dion devient alors une star internationale elle enchaînera tournées et albums et signera un contrat à Las Vegas pour 4 à 5 représentations par semaine au Caesar’s Palace.

Afficher l'image d'origine

Céline Dion

  • Beyoncé : If I Were A Boy.

Beyoncé naît d’un père producteur et d’une mère styliste, à croire que son destin était tracé. Très jeune elle se met au chant et commence à se faire remarquer, elle n’a que 15 ans quand elle signe son contrat avec Columbia; elle est alors chanteuse vedette des Destiny’s Child, un groupe de hip hop féminin complété par Kelly Rowland et Michelle Williams.

En 2000 elle commence sa carrière solo et fréquente Jay-Z son futur mari. Son émancipation lui permis de se faire une place plus importante dans le monde de la musique et d’imposer sa voix même sur les beats les plus simples. Beyoncé est capable de chanter à trois octaves différentes.

Beyoncé détient pas mal de records, elle est la 10 ème artiste la plus titrée des Grammy (20 au total) et la première femme dans ce classement. Elle a reçu pas moins de 455 récompenses liées à ses chansons, ses clips ou encore pour le parfum qu’elle a créé.

Souvent sujette aux critiques pour son style commercial (il est vrai que c’est une sacrée femme d’affaires) nul ne peut remettre en cause son talent pour le chant.On vous laisse en juger avec If I Were A Boy qui est en quelque sorte  la version US et Pop de Si J’étais Un Homme de Diane Tell.

Afficher l'image d'origine

Beyoncé

  • Amy Winehouse : Back To Black

Amy Winehouse tout comme Janis Joplin aura eu une très courte carrière et mourut aussi à l’âge de 27 ans, elle rejoint donc le club. A croire que beaucoup s’adonnent au mythe du « live fast die young » (Vivre à fond, mourir jeune). Accro jusqu’aux ongles (coke, héro, ecstasy, kétamine…) elle est aussi dépressive, alcoolique et souffre de troubles alimentaires. Elle ne pouvait que finir tragiquement.

Il n’empêche que le peu qu’elle ait pu enregistrer demeure magistral. On compte 3 albums d’Amy Winehouse dont un publié à titre posthume. Son second album Back To Black dont la chanson éponyme est en playlist sera son témoignage le plus important faisant 11 millions de ventes dans le monde et aura été classé 1er dans une bonne dizaine de pays.

Ses chansons soit on les adore soit on les déteste, tout comme son look fait de tatouages et d’yeux sur-maquillés le tout orné d’un chignon choucroute. Celle qui écrivait, composait et interprétait ses chansons a su changer la donne quant à l’intérêt mondial pour la musique anglaise alors quelque peu délaissée.

Afficher l'image d'origine

Amy Winehouse

  • Adele : When We Were Young.

Comme la plupart des artistes évoquées dans cet article, Adele a très tôt été attirée par la musique et l’une de ses principales références fut les Spice Girls (-_-) Son style a bien évidemment évolué ^^.

Sa carrière commence en 2006 et son premier album 19, sorti en 2008, aura fait plus de 6,5 millions de ventes. Le son d’Adele passe de la soul au pop et on retrouve quelques sonorités funk. Son talent est entier : la dame compose, écrit et interprète ses chansons.

En 2011 est publié 21, son deuxième album c’est alors la consécration. Le son est un petit peu plus bluesy et Rolling Into The Deep en est le titre phare. L’album fut classé premier dans plus de 21 pays au moment de sa sortie. Adele sera nomminée 6 fois aux Grammy pour 21, elle gagnera par 6 fois.

Après avoir signé la B.O. de Skyfall, le 25ème James Bond, Adele marque une courte pause et revient en studio pour accoucher de son troisième album 25. Hello, d’abord sorti en single avait battu des records de vues sur la toile. En playlist When We Were Young, une chanson qui claque et qui sent la maturité.

Afficher l'image d'origine

Adele

  • Trixie Whitley : I Believe In You.

La toute jeune Trixie Whitley ( 29 ans) est belge de sa mère et américaine de son père le chanteur guitariste Chris Whitley aujourd’hui décédé. Trixie débute sa carrière à l’adolescence en partant aux Etats-Unis et avait officié en premier aux côtés de son père, très vite elle se fait remarquer et Daniel Lanois lui propose un projet : Black Dub. Daniel Lanois est un producteur, compositeur et musicien de l’ombre mais aux collaborations impressionnantes : Bob Dylan, U2, Peter Gabriel, Neil Young…

Black Dub n’est pas un groupe de dub comme pourrait l’indiquer son nom. Le style tant vers le blues, la pop et le jazz et le rock. Encadrée par d’excellents musiciens, Trixie complète la formation par sa voix puissante bien qu’elle interprète souvent ses chansons en étant assise. Trixie se produit également en solo et a déjà 2 albums au compteur.

On vous laisse découvrir cette jeunette (qui je l’espère marquera l’histoire de la musique) et conclure notre dédicace aux dames de la chanson avec I Believe In You de Black Dub.

Retrouvez tous nos articles musique ici

Sam pour BTTC.

Sam

Auteur pour BackToTheClassics.com,

Passionné de cuisine et musique, c'est tout naturellement que vous trouverez des articles sur ces sujets. La cuisine m'anime tous les jours à la maison comme au boulot. Tout comme la musique c'est un art qui se partage c'est donc avec plaisir que je vous transmets mes expériences.

Un peu touche à tout comme Marc il sera possible de trouver d'autres articles sur le bricolage ou la déco...

Les derniers articles par Sam (tout voir)

Partagez !

Précédent

Découverte d’un metier : peigneuse de lapins

Suivant

Projet DIY: Des médiators au Dremel

  1. victor.patureau@free.fr'

    Patureau

    Hello BTTC
    j’ajouterai bien Joan Baez, mondialement connue et francophone.
    La soprano de la paix ….

    1966 en France

    Bonne journée

    • Sam

      Hello Patureau, en effet belle référence (elle était sur ma liste comme tant d’autres). Joan Baez a beaucoup compté et notamment sans elle il n’y aurait surement pas eu un certain Bob Dylan ^^. On en reparlera peut être bientôt avec une Playlist spécial Woodstock 🙂

      Bonne soirée.

  2. chris.samseca@gmail.com'

    chris

    Bonjour à tous, c est vrai qu il était temps de penser aux femmes… c’est fait et bien fait! Biz à tous

  3. thierry3barre@gmx.fr'

    thierry

    apparemment des oublis : patti smith, juliette gréco, tracy chapman, etc…

    • Sam

      Bonjour Thierry. Merci pour ces références que j’approuve totalement (Patti Smith je suis fan). Je n’avais pas oublié ces artistes, elles étaient toutes sur ma liste cependant une sélection a due être faite. 15 dames pour cet article cela était bien suffisant.
      Je t’invite à nous envoyer les artistes féminines qui te plaisent et ont compté ou compte dans l’histoire de la musique à cette adresse mail : contact@backtotheclassics.com
      Nous nous chargerons de préparer une playlist avec les chansons de ton choix. Celle-ci sera publiée dans Vôtre BTTC.

Dites-moi ce que vous en pensez :

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén