Savon photo a- kang

Bonjour à tous, et bienvenue dans un tuto/ article de présentation sur les savons de refonte.

Comme vous le verrez, cet article étant le premier sur ce sujet (un peu comme celui sur les médiators), il risque d’être plutôt long, puisqu’il explique aussi ce qui me motive dans ce hobby.

Alors autant la guitare c’est plutôt fréquent, mais si vous me dites que tous vos potes font leurs savons chez eux (même avec cette méthode, qui est très simple), je ne pense pas que je vous croirais.

Alors POURQUOI, un homme de 25 ans, avec une vie sociale normale et pas d’obsession pour la propreté, se mettrait-il à faire ses savons ?

J’adooooore faire moi-même tout ce que je peux, savoir comment sont faites les choses et ce que l’on peut en faire, et surtout, faire quelque chose de mes mains.

J’avoue que passer quelques heures à bricoler dans tous les sens et en ressortir avec quelque chose de palpable, ce qui peut parfois me manquer avec les activités sur PC, est terriblement satisfaisant. Et puis comme ça, je peux concrètement montrer à ma copine ce que j’ai fait, parce que croyez moi, paramétrer un NAS from scratch ou la finalisation de ce blog, ça l’impressionne pas des masses. .

Etttttttttttttttttttttttt. Fight Club …

Pour commencer, je vais vous expliquer le concept du savon en refonte, qui est en gros, la façon la plus simple de “faire” son savon. Ce n’est pas une méthode de saponification (pas de réaction chimique ici), c’est tout simplement un re-moulage et une modification légère de la forme, couleur et composition d’un savon.

Le principe est simple, vous prenez un savon (ou des restes de vieux savons), vous les fondez, les mélangez avec colorants, huiles essentielles, huiles ou beurres et vous recréez un savon.

shake 1 shake 3 shake 2 shake 4

Personnellement, je me suis principalement intéressé à cette méthode pour mes savons de rasage. En effet, j’avais un savon de rasage qui m’asséchait la peau, et au prix où je l’avais payé, ça me faisait mal de le jeter purement et simplement! Je l’ai donc refondu avec un savon extra doux, pour pouvoir m’en servir sans avoir l’impression de me raser avec une faux.

Je vous ferai un article sur le rasage “grampa style” bientôt et j’en profiterai pour vous présenter mon savon préféré, que je refonds régulièrement, la savon à barbe extra doux de l’institut karité (une tuerie totale).

Donc, dans cet article, je vais tout simplement vous proposer mes recettes pour la dernière refonte que j’ai faite, ce qui m’a donné 3 types de savons (2 à barbe et un à main), et surtout les petites erreurs que je fais toujours.

J’ai totalement conscience que cet article s’adresse à une niche et que les hommes qui s’intéressent à ça sont assez peu nombreux (preuve en est que les seuls tuto que j’ai trouvé sur le sujet étaient écrits et lus par des femmes), mais n’hésitez pas à vous balader sur le blog pour trouver d’autres contenus qui vous plairont plus (les sujets sont très larges et vous trouverez forcement ce qui vous plaît).

Voir les recettes et les photos de mes dernières refontes !

Maintenant, pour ceux qui sont restés, voici l’objectif de ma séance.

J’avais un beau petit stock de fin de savons que je gardais précieusement jusqu’à la prochaine séance refonte (enfin je croyais en avoir un paquet parce qu’en fait ça faisait que 70g.) et une envie de renouveler le stock de ma dernière refonte, qui se mourrait (surtout). J’avais aussi reçu mes savons karité et pour pouvoir les mouler correctement, il fallait les refondre.

(aparté: certains wetshavers (raseurs à l’ancienne) ne font que râper le savon et le presser dans le moule, ce qui permet de ne pas le diluer, mais l’aspect est trop proche du cerveau pour moi).

Je me suis donc inspiré de dosages de recettes piochées sur le net et j’ai préparé mes 3 recettes :

Recette 1: Savon à main

  • 70g de savons vrac (reste des différents savons utilisés à l’appart)
  • 70g de savon brut malien (un savon de base, très sec, qui m’a été rapporté du Mali, il assèche trop les mains pour être utilisé seul, mais fondu avec d’autres, il permet de dégraisser à fond – Merci Renaud ^^ )
  • 60g de savon poire (idem, don de ma mère pour en tirer un savon plus odorant (il ne sentait franchement pas grand chose))

=> 200g de savons

  • 200g d’eau (normalement j’aurais dû mettre moins, mais le savon malien assèche beaucoup et nécessite donc plus d’eau (dose normale 180g))
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’orange douce (j’aurais dû mettre plus, les agrumes ont tendance à s’affaiblir au séchage alors qu’au mélange, on a toujours l’impression d’en mettre quatre fois trop.)

Recette 2 : Savon à barbe monsavon (tentative)

  • 60g de savon à barbe Monsavon (savon vendu en grande surface (~1.5€) dont je reparlerais, sa texture est très humide, je l’ai fait sécher avant de le fondre, mais pas assez)
  • 60g de savon petit olivier beurre de karité (savon à main très doux, vendu par 250g (pratique pour la refonte), odeur géniale).
  • 60g d’eau (le Monsavon rend énormément d’eau, vous verrez aux photos que le dosage d’eau n’était pas du tout maîtrisé sur ce savon).

Recette 3 : Savon à barbe karité

  • 100g de savon à barbe institut karité (environ 10€ les 100g. mousse parfaite, très épaisse)
  • 20g de “savon” à barbe nanny’s silly soap citron vétiver (absolument pas nécessaire, mais je n’aime pas ce savon alors je le recycle dans mes refontes quand j’ai besoin d’une odeur de citron, ça m’économise des HE (huiles essentielles). Je le trouve trop fort en odeur et surtout, beaucoup trop mou).
  • 100g d’eau (poids en savon – ~ 20%).
  • 10 gouttes HE citron (si vous ne mettez pas de savon citronné comme moi, doublez, ou triplez ce dosage).

Maintenant que vous avez ce qu’il vous faut, voici le matériel à avoir, pour tout type de savon:

  • Casserole et couvercle (les dosages en eau ne prennent pas en compte l’évaporation).
  • Plaque chauffante
  • Spatule en plastique (cuillère c’est bien)
  • moule (pour mes savons à mains, j’utilise le moule àbol bois muffins de ma copine (merci ^^)). Et pour mes savons à barbe, soit un bol à savon prévu pour, soit un petit bol en bois ou en porcelaine, métal, pierre, roseau…qui soit d’une taille correcte (pouvoir mettre 150-200g d’eau dedans facilement) et surtout pour un savon à barbe, il faut un couvercle).

Petit pas à pas de quelques étapes simples et ludiques (non sans dec ça fait une activité marrante un dimanche aprèm pour remplacer Friends à la TV)

  1. Râper le savon (à la râpe à fromage, taille la plus fine) et faites des petits bols avec les différents savons qui entrent dans la composition de vos refontes. (c’est assez long, alors discutez, faites un solo de guitare avec vos pieds ou pensez à la femme de vos rêves parce que c’est LONG).
  2. Dosez votre premier savon (100g de ci, 100g de ça et 20g de ceci)
  3. Mettez dans la casserole, à feu moyen le savon et l’eau (pas d’huile essentielle pour le moment), couvrez et laissez chauffer un peu.
  4. Toutes les 3-5 minutes (suivant si votre casserole chauffe fort) remuez DOUCEMENT, le but étant de mélanger mais de ne surtout pas faire mousser, sinon vos savons seront ultra relous à mouler (vous verrez avec mon Monsavon).
  5. Quand le mélange est homogène, mettez la casserole hors du feu et continuez à mélanger.
  6. Voila le point chiant à choper, il reste 2 étapes : mettre les HE et mouler, en gros l’huile essentielle ne sert à rien (ni odeur, ni propriété intéressante comme la désinfection) si elle est intégrée dans un mélange trop chaud, il faut donc attendre le dernier moment pour l’intégrer. Mais d’un autre coté, si vous moulez trop froid, la tête de votre savon sera pas terrible parce qu’il aura pas pris la forme du moule et qu’il sera “en bloc”. C’est donc là à vous de déterminer quand intégrer les HE et quand moulez (il y aura sûrement plusieurs essais. L’avantage de la refonte par rapport à la saponification est que si vous vous plantez ça sera seulement moche, pas inutilisable).
  7. On met donc les HE, tout en mélangeant.
  8. On moule ensuite, si ça déborde ou si ça ne fait pas l’effet que vous voulez, mouillez vos doigts et régularisez tout ça. Tant que c’est chaud, c’est facile!
  9. Ensuite, on laisse sécher 2-3 jours avant de démouler.
  10. Après démoulage, le mieux est de laisser sécher 2-3 semaines les savons pour leur permettre de s’user moins vite.

Et voila les savons sont prêts ^^.

Je vais maintenant vous montrer mes trois recettes et vous parler des erreurs à éviter.

Recette 1 : Les savons à mains 40% savon de récup:

savon mains savon mains 2

Juste après le moulage (j’en ai juste démoulé un pour voir ce que ça donnait). Ils ont encore été moulés un peu froid je pense.

Et après deux semaines de séchage (on ne voit pas bien le vert là, mais ils sont assez verts (un des savons était très vert)), je suis content parce qu’ils n’ont pas trop bougés entre le démoulage et après séchage.

savon mains 4

Recette 2 : Savon à barbe Monsavon (tentative) :

Monsavon 1Alors là, catastrophe, le Monsavon était encore beaucoup trop humide (une semaine de séchage, c’est pas assez du tout, je pense qu’il faut prévoir 3 semaines au moins). Du coup, au moulage, c’était magnifique, une belle crème qui s’étale parfaitement et est très compacte. Mais deux semaines plus tard, il n’y a plus personne, le séchage à enlever la moitié de la matière je pense.Le savon est toujours utilisable quand même, mais tient mal dans le bol et a pas mal perdu de son surgras (de sa douceur) et donc pour le rasage, c’est pas si foufou que ça.

Monsavon 2Avant séchage, c’est beau quand même, en plus le moule en bois était super, le cul du savon adhérait bien et ça bougeait pas d’un poil. (c’est un bol à raser que j’ai gardé après avoir fini un savon Crabtree and Evelyn)Monsavon 3Après le séchage, là on fait moins les malins, on a perdu quasiment 1 cm de tous les cotés (mais bizarrement pas tant que ça en épaisseur) et le savon se balade allégrement dans son bol. Super relou pour charger son blaireau.

Bon sinon ça mousse plutôt bien, mais la mousse est pas super riche, plus proche d’un savon à mains que d’un savon à barbe, je pense que le pourcentage de savon à barbe une fois séché doit être assez faible (40% max je dirais) donc recette à revoir.

Recette 3 : Savon à barbe karité :

C’est la deuxième fois que je refonds un savon karité, et c’est vraiment un plaisir, j’ai toujours au moins la moitié d’un savon que j’ai fait il y a un an je pense, ça ne s’use vraiment pas, et la mousse est super, même diluée.

On a un peu perdu au séchage là, mais la mousse est super et l’odeur est bonne, bien moins forte que le Nanny’s que j’ai mis dedans (qui a été quand même coupé à 80% je dirais, et on le sent toujours, c’est vous dire la puissance de l’odeur du savon de base^^)

Attention mauvaise manie : j’ai tendance à toujours tasser les savons à barbe pendant leur séchage, histoire de me rendre bien compte de la perte, évitez de le faire trop souvent, je finis souvent par casser le savon (et le remouler comme je peux ensuite ^^ ) karité 1Avant séchage, il a plus ou moins sa forme définitive, comme il est moulé et ne sera jamais démoulé, il va sécher en très longtemps, mais rien n’empêche de l’utiliser dès que les couches supérieures sont sèches, laissez-le juste à l’air libre (sans couvercle, tant qu’il est mou), couvrez le ensuite pour éviter qu’il ne se dessèche trop.karité 2Après séchage (on voit bien la marque de mon pouce qui “testait” le séchage), mais sinon on a perdu que quelques millimètres, ce qui est plutôt bien.

Petits trucs et astuces pour bien réussir (en gros, un savon, beau, qui sent bon et qui lave bien).

  • Attention à l’eau : trop d’eau => séchage aléatoire et savon qui s’use assez vite
  • Attention à la température au moulage, si le savon a commencé à sécher dans la casserole, vous aurez un moulage pas fifou et donc un savon qui va avoir des “grumeaux”
  • Attention au pourcentage d’huiles et beurres: l’huile et le beurre de karité sont des produis qui vont rendre le savon moins dur et moins moussant, il faut en mettre peu et surtout en rapport avec la dose de savon que vous mettez (reportez-vous aux liens que je vous mets en bas pour voir les doses acceptables de beurres et huiles).

Petits liens pour les intéressés ( et notamment pour les dosages en HE ) :

Cuivre et cumin

Suivez-moi !

Marc

Admin et auteur chez BackToTheClassics
Créateur et Auteur de BackToTheClassics.com,
Je suis à la recherche de choses a faire avec mes mains, amateur d'informatique, de musique, de bricolage, de cuisine et de bidouillages en tout genre.
J'aime beaucoup les lames (couteaux, rasoirs) et je m’intéresse beaucoup à la manière dont sont faites les choses (préparations, artisanat...).
Marc
Suivez-moi !

Pin It on Pinterest

Share This